Le Festival MÀD – jour #2

Le Festival MÀD – jour #2


Détails de l'événement


∞ Scelsi un voyage au cœur du son

Concert Valérie Philippin, soprano / Clara Pertuy, mezzo-soprano
Création > Valérie Philippin
Projection > Le premier mouvement de l’immobile de Sebastiano d’Ayala Valva

————
PROG – MÀD

Soirée hommage à Giacinto Scelsi, avec la diffusion du documentaire Le premier mouvement de l’immobile de Sebastiano d’Ayala Valva. En amont de cette projection, la chanteuse et compositrice Valérie Philippin, accompagnée par la mezzo-soprano Clara Pertuy, proposera de mettre en regard deux aspects de la voix chers au compositeur.

Avec « Sauh I », le compositeur témoigne d’une perception du temps circulaire qui ne commence ni ne finit, avec un son quasi continu et en perpétuelle métamorphose, matière puissante et originelle : « Le son est le premier mouvement de l’immobile – et ça, c’est le début de la Création. Le son est l’essence de tout système magique… »
(G. Scelsi, Les anges sont ailleurs, éd. Actes Sud)

Avec « Volées par le courant » création mondiale Valérie Philippin explore l’aspect rituel, sauvage et archaïque de la voix comme énergie pure, flux libre ancré dans le corps et lié aux éléments naturels. La monodie d’abord improvisée par la compositrice puis notée sur papier est chantée à l’unisson mais chorégraphiée différemment par les deux interprètes. Des jeux de répétitions et de canons entre chant et danse renouvellent la perception, évoquant l’eau courante, à la fois unie et jamais identique.

Le titre est extrait d’un poème autobiographique de Scelsi, daté du 9 août 1988.

Toute la MÀD-actualité sur la page Facebook du festival

Réservation à l’UTOPIA – ouverture des pré-ventes le 25 septembre 2020 – Tarif 10e

Proxima Centauri

Les commentaires sont fermés.